Laver sa couette : le guide pour entretenir son linge de lit

Laver sa couette : le guide pour entretenir son linge de lit

Avoir une couette bien lavée est indispensable pour avoir un bon sommeil et conserver longtemps sa couette.

Chacun d’entre nous a en mémoire l’odeur de draps propres et la douceur d’une couette fraîchement lavée. Nous couvrons notre linge d’attention. Nous le lavons, le séchons, le plions… Mais parfois, une tache s’attarde, le coton s’use un peu vite ou les acariens prennent leurs quartiers dans le textile. Qu’elle soit naturelle ou synthétique, la couette nécessite de l’entretien pour le confort de notre sommeil. Carré Blanc vous donne les clés pour laver et entretenir sa couette.

Comment entretenir sa couette ?

Pour faire durer sa couette le plus longtemps possible, il faut d’ores et déjà respecter quelques précautions d’utilisations :

  • Protégez votre couette avec une housse respirante en coton, en lin ou en satin.

La nuit, un dormeur perd en moyenne 2 litres d’eau. Pour ne pas abîmer prématurément la couette, il est donc indispensable de la protéger contre la transpiration. Les matières naturelles sont particulièrement recommandées pour les dormeurs à forte sudation.

  • Aérez votre chambre chaque matin.

Il convient de suspendre la couette afin de faire sécher le côté au contact du corps. Qu’elle soit naturelle ou synthétique, une couette doit être secouée régulièrement afin de lui rendre son gonflant.

Comment laver sa couette ?

Pour le lavage, suivez les recommandations figurant sur l’étiquette.

  • Ne dépassez pas 40°C pour du garnissage synthétique et 60°C pour du naturel.
  • Lavez toujours votre couette seule, puisque celle-ci va se gorger d’eau et gagner en volume.

Généralement, les couettes naturelles requièrent un lavage en machine ou à sec. Les couettes synthétiques ou hybrides sont lavables en machine, tandis que les couettes en soie doivent être lavées à sec. A noter qu’il vous faudra une machine à laver dotée d’un grand tambour pour pouvoir laver votre couette.

Comment sécher sa couette ?

Lors du séchage, nous vous conseillons de placer dans le tambour 2 ou 3 balles de tennis préalablement lavées. Cette astuce permet de bien faire sécher le garnissage et de conserver la souplesse des couettes naturelles. Pour les couettes hybrides ou synthétiques, privilégiez le séchage au grand air. Entre deux arbres, deux chaises ou sur un étendoir, votre couette prendra un vrai grand bain de soleil. Elle sera ainsi débarrassée des bactéries et des mauvaises odeurs.

Avant tout stockage, il faut s’assurer que la couette a bien été séchée et aérée, toute trace d’humidité pouvant être propice au développement de moisissures. L’utilisation d’une housse sous vide est possible mais peut casser la tige des plumes et à la longue réduire le gonflant. De manière générale, tout repassage est à proscrire.

Enfin, nous vous conseillons de renouveler tous les 8-10 ans une couette naturelle et tous les 5 ans une couette synthétique. Gardez à l’esprit que votre couette doit être lavée une fois par an pour éviter que les acariens ne s’y installe durablement, d’autant plus si vous souffrez d’allergies. Découvrez nos conseils pour bien choisir sa couette.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.