Comment choisir son oreiller : sur quels critères se baser ?

Comment choisir son oreiller : sur quels critères se baser ?

Le saviez-vous ? Une literie de qualité, c’est un gain de 14 minutes de sommeil profond par nuit. Et pour passer une bonne nuit, il est essentiel de s’endormir sur un oreiller adapté à sa morphologie et à sa position de sommeil. Dimensions, indice de fermeté, garnissage synthétique ou naturel… Sur quels critères faut-il se baser pour choisir son oreiller ?

La dimension de l’oreiller

On trouve plusieurs formes d’oreiller : l’oreiller carré, rectangulaire ou le traversin. Certains sont faits pour dormir, d’autres pour lire ou simplement faire office de décoration. Parce que l’oreiller supporte 10% du poids du dormeur, il doit être adapté à sa morphologie afin de lui garantir un réveil sans raideur ni lourdeur.

  • L’oreiller rectangulaire (50x70cm) est recommandé pour dormir car il permet un meilleur maintien de la nuque et des cervicales durant la nuit.
  • L’oreiller carré (65x65cm) est idéal pour les moments de lecture ou pour soutenir les lombaires en position assise.
  • Le traversin peut se substituer à l’oreiller selon les préférences du dormeur. Sa forme cylindrique offre un soutien du rachis cervical, diminue la pression et favorise la circulation sanguine. Il est cependant important de bien le placer afin de ne pas provoquer des maux au niveau de la nuque ou du dos. La taille du traversin sera définie en fonction de la largeur du lit. Il peut mesurer entre 90 et 160 cm de longueur, pour un diamètre de 23 ou 24 cm en moyenne.

L’indice de fermeté

L’indice de fermeté est un critère essentiel dans le choix de l’oreiller. A chaque dormeur son oreiller :

  • Dormeur sur le côté : oreiller ferme et haut
  • Dormeur sur le dos : oreiller mi- ferme et mi-haut
  • Dormeur sur le ventre : oreiller moelleux et bas

En choisissant un oreiller adapté à sa position de sommeil, on apporte décontraction aux muscles et on préserve la santé de son dos. Pour ne pas créer de tension dans le corps, la tête doit être alignée avec la colonne vertébrale.

Garnissage naturel ou synthétique ?

Le choix d’une couette comme celui d’un oreiller peut être déterminé par son garnissage. Un oreiller se compose de matières naturelles (plumes, plumettes, duvet de canard ou d’oie) ou de matières synthétiques (fibres polyester creuses, latex ou mousse viscoélastique à mémoire de forme). Il existe aussi des garnissages hybrides : il s’agit d’un mélange de matières naturelles et synthétiques.

Chaque garnissage possède ses avantages et ses inconvénients. Les matières naturelles se distinguent par leur durée de vie, leur confort thermique et leur aspect respirant. Les matières synthétiques, elles, sont appréciées pour leur légèreté, leur soutien enveloppant et leurs propriétés anallergiques. Côté inconvénients, ces dernières ont tendance à faire transpirer. Elles restent cependant moins chères que les oreillers composés de plumettes et duvet. À noter que plus la proportion de duvet par rapport aux plumettes est grande, plus l’oreiller sera moelleux et son prix élevé.

Si l’usage des oreillers synthétiques est généralement recommandé aux personnes allergiques, les oreillers Carré Blanc garnis de plumes et duvets d’origine France sont stérilisés. Ainsi, ils conviennent même aux personnes souffrant d’allergies.

Pour préserver la propreté de son oreiller, il est recommandé d’utiliser une protection contre la transpiration, la salive ou l’excès de sébum pendant le sommeil. Grâce à son traitement anti-acariens, anti-bactériens et anti-moisissures, la sous taie d’oreiller Carré Blanc vous garantit une hygiène durable.

Afin de créer une ambiance apaisante et propice à la détente, Carré Blanc propose une gamme complète de taies d’oreiller pour oreillers carrés, rectangulaires et traversins. Unies ou fantaisies, notre linge de lit au design raffiné a tout ce qu’il faut pour décorer votre chambre à coucher.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.